30238l

  • Un anime visuellement magnifique
    Penguindrum joue à fond dans l'esthétique shojo classique type sailor moon tout en apportant sa propre touche et c'est extrêmement réussi. Les couleurs sont extrêmement saturés et vives et de nombreux moment de scénario forts sont associés à des plans tout simplement bluffant qui ne manqueront pas de vous marquer longtemps.
  • Un univers absurde qui ne perd pas le cap
    Cet anime n'hésite pas à utiliser l'absurde et des images détournées pour appuyer son propos, le développement de ses personnages, son univers. La ou il réalise un tour de force à mon sens c'est qu'il parvient à ne pas se perdre et à ne pas nous perdre, nous spectateur. Je ne peux pas prétendre avoir relevé tous les symboles mais cela n'a pas été un obstacle à la transmission de l'émotion du message. Le décalage est véritablement au service de l'histoire.
  • Une histoire déchirante
    Au cours de ses 24 épisodes, Penguindrum prend le temps de développer son cast de personnage serré pour offrir un spectacle déchirant qui explore de nombreuses thématiques très dures autour de la famille et de l'enfance notamment -attention donc à être prêt.e avant de voir cette série-

Ce petit billet ne contient pas de synopsis et pour cause: celui ci ne fait aucun sens et je préfère largement vous laisser absolument tout découvrir dans l'anime. J'espère cependant avoir pu vous faire entrevoir les qualités de cet anime qui m'a beaucoup touché.

Je me suis empressé d'acheter les romans édités chez Akata et je mettrai à jour cet article pour vous parler de cette version papier, cependant n'hésitez pas : l'anime est une expérience visuelle si forte qu'il serait dommage de s'en priver!

Je vous laisse sur l'opening qui permet d'apprécier une partie de l'univers visuel de la série.